Les écoles Maarif : pionières de l’éducation à distance au Sénégal

28.04.2020

Les établissements Maarif se sont distingués en étant les premiers à mettre en place - sans tarder - un dispositif d’enseignement à distance au Sénégal, un des pays ayant suspendu les cours le 14 mars pour une durée indéterminée dans le cadre de la pandémie du Covid-19.

En débutant les cours avant même la fin du congé scolaire (16-27 mars), les écoles Maarif ont devancé d’autres établissements scolaires privés, qui n’ont pu suivre la cadence que un mois plus tard.

L’administration des écoles Maarif a déclaré avoir prévu et agi en fonction d’une éventuelle épidémie qui pourrait rapidement atteindre le Sénégal après la propagation du virus en Italie, compte tenu du nombre élevé de sénégalais vivant dans ce pays. “Ainsi, nous n’avons pas attendu pour débuter les préparatifs grâce à l’orientation et au soutien du Siège de la Fondation”, a-t-elle précisé tout en ajoutant “Nous avons formé notre personnel pendant 10 jours par le biais de séminaires individuels et en ligne, ainsi que de visioconférences, à l’utilisation de la plateforme d’éducation à distance”.
 

“Nous avons développé une bonne synergie”

“Avant même d’entamer le mois d’avril, nous avons démarré les cours à distance avec notre personnel formé et prêt pour le processus en utilisant les ordinateurs, les caméras video et l’internet dans les classes” a souligné un responsable.  “Les cours se déroulent en matinée, de 09.00h à 13.00h et les élèves, à l’instar de leurs maîtres, ont pleinement adopté le système.  En ligne, nous avons atteint la même synergie qu’en classe et les parents peuvent suivre de près la scolarité de leur(s) enfant(s)” a-t-il poursuivi.  Rappelant que les écoles Maarif achèvent leur troisième année au Sénégal, il a ajouté : “Depuis le début, nous avons toujours pris place dans les premiers rangs en ce qui concerne le domaine de la technologie et l’éducation numérique.  C’est en préservant le même principe que nous avons pris place en première ligne en matière d’éducation à distance.  Le personnel de Maarif poursuivra ses activités malgré la pandémie en continuant à respecter les mesures de confinement.” 

 

Le Bureau de Coordination de l’Education à Distance de Dakar : 

“Les cours se déroulent par écran interposé.  Quand bien même les débuts du processus ont été un peu difficiles, actuellement, la participation est bien meilleure et s’élève à 70 % ; les parents et élèves sont régulièrement informés par message via des groupes en ligne mis en place pour chaque classe.  Tous les enseignants viennent à l’école et enseignent leurs matières en se branchant sur la plateforme grâce aux ordinateurs mis à leur disposition dans les établissements scolaires.”


Les enseignants du collège Maarif de Dakar:

“Cela fait un mois que les classes sont vides.  C’est triste, car nous ne sommes pas habitués à cette situation; heureusement, le système nous a permis de retrouver nos élèves.”
 

Hatice Ndiaye, élève de secondaire  : 

“Je préfère être à l’école, mais nous comprenons bien les cours grâce à ce nouveau système également; nos maîtres enseignent les matières en détails et nous donnent des devoirs.  Ils partagent avec nous tous les matériels de support tels que les tests, les exercices,… .  Nous pouvons également nous réunir entre camarades de classe et partager les cours entre nous.  Nous avons pris l’habitude du nouveau système.  Mes amis me manquent de temps en temps, c’est tout.”
 

Ousmane Ndiaye, le père de Hatice :

“L’éducation à distance inspire confiance aux parents en cette période de pandémie.  Maarif a très promptement initié l’éducation à distance; quand je fais une comparaison avec les autres écoles, je constate qu’elle est pionière dans ce domaine au Sénégal.  La Fondation Maarif gère le processus de manière très planifiée et systématique.  Le système est très accessible et pratique, il ne fatigue pas les élèves et permet aux parents d’examiner le déroulement des cours.  De plus, grâce à l'enseignement à distance, j’ai pu apprendre le turc en même temps que ma fille.”
 

Video Title